FLASH › Fusillade aux Pays-Bas : 3 morts et 5 blessés. Le tireur arrêté.

LA FÊTE EST BELLE ET BIEN FINIE POUR LES MANIFESTANTS ?

Pour « Libération », le gouvernement « montre les muscles ». Un poil trop peut-être …


Les annonces faites par le Premier Ministre, Édouard Philippe, ont le doux son « d’une diction martiale à souhait », écrit le journal. Et ce qui semble fâcher le journaliste Willy Le Devin, c’est bien l’interdiction de manifester. Car si ce n’est pas une interdiction pure et simple, elle peut très facilement dévier vers un voile posé sur une liberté fondamentale de la loi française.


« LIBÉRATION » : « Gilets jaunes : l’exécutif montre ses muscles ».
MACRON : LES VIOLENCES C’EST TROP ABUSÉ

Il n’y aura plus de samedi comme le dernier, promet le gouvernement Macron.


« C’est terminé » dit Emmanuel Macron. Alors que l’on cherche toujours le plomb à faire sauter suite aux aveux « d’échec des forces de l’ordre » (et ce ne sera visiblement pas Castaner), le Président montre un certain agacement de la gestion des manifestations des « gilets jaunes » – et surtout des casseurs de tous bords. Il veut y mettre un point final avant samedi prochain.


« HUFF POST » : « Violences sur les Champs-Elysées: le gouvernement cherche son fusible ».
MACRON REVIENT DU SKI : IL EST VRAIMENT TRÈS FÂCHÉ

Être obligé de revenir d’un week-end payé, ça mettrait en rogne n’importe qui.


Emmanuel Macron ne veut plus revivre ça. Face à la polémique, et dans l’obligation d’écourter son week-end au ski, le Président veut que cela cesse. Il rejoint Castaner sur ce point ; tous les « gilets jaunes » qui étaient à Paris ont été « complices de la casse », et d’ajouter « ça ne s’appelle plus une manifestation, ces gens-là ont voulu casser et détruire la République ».


« LE PARISIEN » : « Macron promet «des décisions fortes» contre les violences ».
LE RETOUR DE SKI PRÉCIPITÉ DE MACRON

Pendant que les « gilets jaunes » étaient en manif’, Macron faisait du ski. Il est rentré « plus tôt ».


Emmanuel Macron est rentré plus tôt que prévu de son week-end au ski. La faute aux violences qui ont eu lieu à Paris. En cause aussi, l’information de son séjour qui a fuité sur les réseaux sociaux et dans les médias. Alors que certains français très mécontents manifestent, il aurait été difficile d’expliquer l’escapade du Président chaussant ses skis pour s’amuser à la neige.


« LE SOIR » : « Les photos d’Emmanuel Macron souriant pendant son week-end de ski font polémique ».
LA FRANCE PREND SA PART ET SES ENFANTS

Des enfants de djihadistes sont partis de Syrie pour arriver en France dans la journée.


Cinq enfants sont arrivés à Paris sur le coup de midi. Ce sont dans enfants de français partis pour participer à la guerre en Syrie. Agés de moins de 5 ans, ils ont été pris en charge par des médecins avant d’être remis aux services sociaux et à leur famille la plus proche. La France se refuse ainsi à ne pas venir en aide aux « enfants de la partie ».


« LE PARISIEN » : « La France a rapatrié cinq enfants de djihadistes, dont 3 frères, depuis la Syrie ».
MARINE LE PEN FACE A LÉA SALAMÉ

Marine très attaquée (mais plutôt bonne) dans « l’Émission Politique ».


Jeudi 14 mars, Marine Le Pen, grande patronne du « Rassemblement National », était face à Léa Salamé dans « L’Émission Politique ». Rien de neuf sous le cocotier mais quelques vifs échanges qui méritaient d’être vus.

AU MOINS 49 MORTS ET DES DIZAINES DE BLESSÉS

L’auteur de l’attaque à l’arme à feu contre deux mosquées croit à la théorie du « grand remplacement ».


Dans un long texte publié avant son attaque sur « Twitter », le terroriste fait savoir qu’il croit à la théorie qui veut que les musulmans opèrent en Europe le remplacement des « blancs » par des musulmans – qu’il décrit comme des « envahisseurs » -, faisant du continent la nouvelle terre islamique. Rappelons que le bilan (toujours temporaire) est de 49 morts.


« LIBÉRATION » : « Que sait-on du suspect de l’attentat contre les mosquées de Christchurch ? ».
PAS DE MUR POUR TRUMP, DIT LE CONGRÈS

Le Congrès ne veut pas mettre un dollar dans le financement du mur avec le Mexique.


Donald Trump se prend un nouveau vent sur sa promesse de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique. Le Congrès refuse le plan de financement d’urgence proposé (plus de 8,5 milliards). Trump se retrouve une nouvelle fois dans l’impasse. Sans financement, pas de mur. Rappelons que dans un premier temps, Trump avait dit que ce serait le Mexique qui payerait.


« LIBÉRATION » : « Le Congrès rejette le financement d’urgence du mur, nouvelle humiliation pour Trump ».
PAPARAZZI : « CASTA » EN PLEINE TEUF

Les photos du fêtard Christophe Castaner en boîte de nuit font jaser, un peu.


Le soir du samedi de l’acte 17 des « gilets jaunes », « le ministre de l’Intérieur a choisi de décompresser » ; écrit « Voici ». Des photos le montre en train de danser, aux bras d’une « jeune femme » inconnue, lors d’une « soirée bien arrosée ». Castaner ne dément pas. Il affirme par contre avoir le droit d’avoir une vie privée. Au soir même d’une manif’ en jaune, ça fait tâche un peu.


« 20 MINUTES » : « Soirée arrosée en boîte: «Il s’agit de ma vie privée», réagit Christophe Castaner ».